Ronde 6 : Theo vire en tête !

On s’attendait à une partie difficile face au Georgien Kacharava. Bien que non-classé, l’adversaire était effet un sérieux client.
Il avait terminé 4e l’année passée dans la même catégorie (donc avec une année de moins), il a battu à la première ronde le n°1 du tournoi, un Russe classé presque 1900, et surtout, il était seul en tête jusqu’à aujourd’hui avec 100% des points.
De plus, un petit  tour sur différents sites Georgiens pour en apprendre un peu plus sur lui ne fut pas pour nous rassurer, puisqu’on constata qu’il ne perdait quasiment jamais (aucune partie perdue sur les 17 officielles recensées en 2012).
Mais comme l’a si bien dit … Jacques Coeur (l’argentier de Charles VII !), à coeur vaillant, rien d’impossible. Theo était remonté à bloc et sentait l’exploit possible.
On pressentait fort que pour sa 3e partie avec les Noirs, il allait être confronté à une 3e Sicilienne. Après une attaque du Grand-Prix dans la première, et une grande variante de la Sicilienne dans la suivante, la grande question (surtout pour l’adversaire, d’ailleurs), était de savoir si Theo allait ouvrir la Sicilienne ou non. Finalement, il avait été décidé de ruser dans l’ordre de coups, pour essayer d’embrouiller l’adversaire. Cc3 au 2e coup, pour lui faire croire à une attaque du Grand-Prix, avant de jouer Cf3 au 3e pour laisser penser à une ouverte, et finalement Fb5 au 4e, ce qui maintenait la Sicilienne fermée.
On ne sait pas si l’adversaire a été désorienté par cet ordre de coups, mais toujours est-il qu’il n’a pas réagi au mieux, puisqu’il permet à Theo de lui infliger des pions doublés en autorisant l’échange en c6. La suite aurait pu (et dû) être une brillante démonstration positionnelle, puisque Theo commence par gagner proprement un des deux pions doublés dans une situation d’école, avant de faire une leçon à l’adversaire sur la domination du Cavalier sur le mauvais Fou.
Les difficultés évoquées plus haut n’ont finalement pas été celles escomptées, puisque Theo a complètement étouffé son adversaire qui n’a jamais vu le jour, mais plutôt sur le plan de la concrétisation de l’avantage. Il ne faut pas oublier que nous sommes avec des petits-poussins et que les parties ne sont jamais complètement linéaires. Et ce fut le cas encore aujourd’hui, puisqu’au moment de conclure la partie, Theo a été un peu trop gourmand en allant chercher un 2e pion, puis un 3e. Ce faisant, il a laissé l’adversaire sortir son mauvais Fou de sa boîte, et surtout pénétrer la Tour adverse en 2e rangée. Mais heureusement (pour Theo), le Georgien n’a rien fait de cette activité naissante, à part quelques échecs vengeurs, avant d’abandonner.
Comme l’a dit Theo après la partie, l’important est d’avoir gagné. Certes. Qui plus est en dominant totalement son adversaire. Après avoir affiché de solides dispositions tactiques, Theo a démontré aujourd’hui qu’il pouvait également jouer positionnel.
Au deux tiers du tournoi, il se retrouve seul en tête avec un demi-point d’avance sur son adversaire du jour. Il affrontera demain le Russe Tsoi, le plus fort Elo du tournoi. Au vu de la partie d’aujourd’hui, on peut commencer à rêver…

Ronde 6 : Seul en tête !!

Pour cette ronde 6 , Théo affronte table 1 avec les blancs le géorgien 
Kacharava ,non classé, qui pour le moment est seul en tête avec 5/5. 
Cette partie est très importante pour le moral , et surtout pour prendre seul 
la tête du tournoi. Le géorgien semble extrêmement difficile à battre car il a vaincu 
successivement 4 têtes de série : le russe Tsoi , 1895 Elo , et tête de série n°1, le 
lituanien Misiuk, 1589 Elo , et tête de série n°5, le roumain Ognean , 1588 Elo , et 
tête de serie n°6. Enfin pour finir ce palmarès bien fourni , il s'adjuge une 
victoire à la ronde 4 contre l'azéri Mursalli , 1570 Elo , et tête de série n°8. Bref ,
Théo a un réel adversaire à sa hauteur !! La partie commence, les 10 premiers coups 
sont classiques à cette ouverture, mais au 15eme coup , le géorgien gaffe et donne un 
pion gratuitement à Théo. Au 30eme coup ,Théo joue le bon coup g4 offrant ainsi une 
belle attaque sur le roi noir,mais malheureusement Théo n'arrivera pas par la suite à 
en tirer profit. Au 39eme coup , Kacharava offre un 2eme pion de plus à Théo . A ce 
moment de la partie , Théo est presque sûr de gagner ayant une position largement 
supérieure . Au 48eme coup ,Théo gagne un pion ,et, au 49 ème il en gagne encore un
autre ,obtenant ainsi 4 pions de plus, et 3 pions passés !! Enfin , au 54eme coup,
au bout de 4H10 de jeu,Kacharava abandonne , conscient qu'il ne peut plus rien faire.
Théo vient de battre " l'indestructible "et passe seul en tête à 3 rondes de la fin
avec un demi point d'avance !!! Incroyable !! Autres résultats:Table 2 , le roumain
Ognean , 1588 Elo , et le turc Ozenir , 1542 Elo se neutralisent en signant le match
nul , dans une position complètement fermée. Table 3, le russe Tsoi, 1895 Elo, l'
emporte contre son compatriote russe Tsvetkov. Table 4, le bulgare Tsvetan , 1634
Elo,s'impose face au turc Uzumcu Table 5,l'anglais Altman gagne contre le slovaque
Sosovicka. Classement: Théo est seul en tête avec 5,5/6 ;derrière,5 joueurs sont à
5/6 ,ensuite un autre groupe de 5 joueurs est à 4.5/6, enfin un groupe de 12 joueurs
est à 4/6. Demain table 1 avec les noirs, Théo rencontre le grand favori de la
compétition ,le russe Tsoi , 1895 Elo ,et tête de série n°1, le match promet d'être
EXPLOSIF, ça promet de sentir la poudre !!!!
article signé ALEXIS

 

Ronde 5 : Un bon coup de Rhin pour Theo !

Pas le droit de tergiverser pour Theo après le demi-point de perdu la veille. Opposé à l’Allemand Niemann avec les Noirs, Theo devait absolument gagner pour rester dans le peloton de tête. Pour cela, il avait été décidé lors de la préparation matinale d’opter pour une grande variante du Dragon. Bon choix, puisque l’Allemand rentre effectivement dans la grande variante de l’attaque Yougoslave, mais il commet une imprécision dans l’ordre de coups. Dilemme pour Theo : tenter de profiter de cette imprécision en sortant de la préparation, ou permettre à l’Allemand de retomber sur ses pattes, tout en restant dans ce qui avait été préparé. Finalement, Theo décide d’essayer de profiter de l’erreur adverse en sortant de la théorie. Une bonne décision sur le plan échiquéen, mais qui ne s’est pas révélé payante. Au lieu d’obtenir le gros avantage espéré, Theo joue quelques coups imprécis et se retrouve moins bien en milieu de partie, en raison d’une position très précaire de son Roi au centre de l’échiquier. Mais le joueur Allemand ne sait visiblement pas comment tirer profit de cette situation et permet l’échange d’une paire de Tours, ce qui facilite grandement le camp de la défense. Finalement, une fois l’orage passé et les menaces parées, Theo n’a plus qu’à exploiter les faiblesses de la structure d’adverse, ce qu’il fait proprement, en encaissant un pion, puis un 2e. Comble de l’ironie, alors que Roi noir avait été en grand danger au centre de l’échiquier pendant un bon moment, c’est le Roi Blanc, parfaitement à l’abri en h1, qui succombe en fin de partie à une jolie petite combinaison de mat du couloir qui n’a pas échappée à Theo.
Avec 4,5/5, Theo va retrouver demain la table 1. Il y affrontera avec les Blancs le Georgien Kacharava qui est seul en tête du tournoi avec 5/5. Inutile de dire que cette partie est capitale et probablement un des tournants du championnat pour Theo. Une victoire le propulserait en effet seul en tête au 2/3 du tournoi. Mais le Georgien est redoutable. Il a battu à la 1ère ronde le plus gros Elo du tournoi et il avait déjà terminé 4e l’année dernière dans la même catégorie. N’empêche. Theo compte bien jouer sa chance à fond…

Theo aussi fort qu’un Turc

Les adeptes de la bouteille à moitié vide penseront que c’est un demi-point de perdu. Ceux de la bouteille à moitié pleine affirmeront que c’est toujours ça de pris.
Sur la table 1, avec trois points en autant de rondes, Theo n’a pu faire mieux que nul face au Turc Baylav. Mais il reste invaincu et c’est assurément le point positif (à défaut d’être celui de la victoire).
Pas de gros regrets à avoir dans la partie où il ne s’est finalement pas passé grand chose en dépit des 52 coups qu’elle a duré, si ce n’est dans l’ouverture.
Après une attaque du Grand-Prix à la 2e ronde, nous avions décidé d’affronter la Sicilienne sur les grandes lignes, toujours dans le même souci de diversifier les ouvertures de Theo et d’éviter les préparations adverses.
Theo réussit à placer l’attaque Velimirovic qui avait été préparée longuement le matin et l’adversaire ne semblait pas familier avec cette variante au vu du temps qu’il a mis pour jouer un coup théoriquement légèrement inférieur.
Malheureusement, c’est Theo qui s’égare au 12ème coup en oubliant ce qui avait été préparé et qui intervertit deux coups. Et là, adieu la position d’attaque très prometteuse qui lui tendait les bras.
Les Noirs égalisent finalement assez facilement au sortir de l’ouverture et c’est même Theo qui doit s’employer pour ne pas tomber en désavantage. Après un échange des Dames bienvenu pour Theo, on peut penser, devant les atermoiements du joueur Turc au début de la finale, que le Français va finir par l’emporter, mais il n’en est rien. Theo manque une suite qui lui permet de prendre un bon avantage en finale et les 20 derniers coups sont joués à la fois par inertie, mais aussi probablement parce qu’il est interdit de proposer nul avant le 40e coup.
Demain, Theo sera opposé, avec les Noirs, à l’Allemand Niemann. Encore un non-classé dont il faudra se méfier.
A noter qu’en dehors de l’échiquier, Theo a eu droit aujourd’hui aux honneurs du site officiel qui a publié sur sa page d’accueil le bel article du Républicain Lorrain qui lui était consacré.  par  VINCENT

Une nulle acharnée

Avant cette 4eme ronde , Théo est en tête du tournoi avec 6 autres jeunes joueurs ,
dont l' azéri Mursalli Matin, 1570 Elo , et tête de série n°8, ainsi que le turc
Ozenir Ekin Baris , 1542 Elo , et tête de série n°11. Mais attention aussi au bulgare
Stoyanov Tsvetan ,1634 Elo ,et tête de série n°3 qui a 2,5 pts sur 3 et qui pourrait
revenir très vite ,(bref Théo a encore beaucoup de pain sur la planche et beaucoup de
forts adversaires à affronter avant de devenir Champion d'Europe ! ) Table 1 avec les 
noirs ,Théo affronte le turc (encore un !) Baylav Can , non classé Fide. Il doit être
très vigilant car à la ronde précédente le turc a battu l'allemand Vincent Keymer , 
1721 Elo et tête de série n°2: donc méfiance. La partie commence calmement ,et puis 
au 9eme coup Théo décide de faire grand roque ( petit roque étant plus tranquille) ,
nous assistons maintenant à une partie avec roque opposé , où il faut le plus 
rapidement attaquer le roque adverse . En a peine quelque coups , la partie change 
complètement de physionomie et passe d'une partie tranquille à une partie ou la 
moindre erreur est fatale, sur l'échiquier, la tension est énorme! Par la suite, 
la partie s'apaise car les joueurs échange beaucoup de pièces pour finalement 
arriver au 31eme coup dans une finale avec : tour et 5 pions pour chacun des 2 
joueurs. Au 46eme coup, Théo échange son pion G contre le pion H de son adversaire ,
après cet échange la position est la suivante: tour et 4 pions pour chacun des 2 
joueurs, la position est complètement nulle La partie se conclut par le match nul 
au 52eme coup après 3H55 de jeu,dans une finale de tour et 2 pions ,contre tour et 
2 pions! A noter la défaite de l' azéri Mursalli Matin, 1570 Elo ,tête de série n°8 
contre le géorgien Kacharava Nikolos, un non classé, et la nulle du turc 
Ozenir Ekin Baris ,1542 Elo ,et tête de série n°11, contre le danois Altman Joshua .
2 joueurs sont en têtes avec 4/4 : le géorgien Kacharava Nikolos, et le russe 
Tsvetkov Andrey. Théo est 3eme avec 5 autres joueurs ,demain il jouera table 3 avec
les noirs contre l'allemand Niemann Alexander, non classé Fide. signé ALEXIS